Agir pour l’autonomie des femmes avec le soutien la Fondation ORANGE !

Pour qui ?
Les femmes rencontrant des problématiques d’insertion sociale et professionnelle : éloignées de l’emploi ou en recherche active, réfugiées statutaires, bénéficiaires d’une protection internationale, en emploi ou en recherche de formation…
Toutes utilisent le numérique à des fins qui leurs sont propres, nécessaires à leur insertion, avec ou sans notion informatique.

Pourquoi ?
Le développement du numérique avec la création d’une Maison Digitale fait partie des projets que porte l’ADDSEA, soutenue par la Fondation Orange. L’enjeu de ce programme d’accompagnement est de mobiliser les ressources des femmes afin de mieux les valoriser. Il s’agit là de lutter contre l’exclusion et la fracture numérique en créant des ateliers adaptés à leurs besoins. Il faut également penser ce projet comme un espace de partage où les bénéficiaires gagnent en estime de soi et se réapproprient leur pouvoir d’agir.
Acquérir de nouvelles compétences, c’est construire sa personne et se forger une identité ; le collectif étant un potentialisateur. Il s’agit aussi d’être efficient sur les plateformes numériques des services administratifs (CAF, Pole Emploi, Ameli…) et de comprendre le fonctionnement des réseaux sociaux notamment ceux utilisés par leurs enfants.

Comment ?
Les difficultés rencontrées par le public accueilli sont ancrées dans la réalité de la vie quotidienne. Les besoins mis en exergue reflètent ces problématiques qui sont des freins à leur insertion. Il faut pouvoir apporter des réponses concrètes, précises et adaptées.

C’est pourquoi, les bénéficiaires de ce projet vont pouvoir travailler sur un spectre élargi des connaissances et compétences à acquérir :

• Initiation : découverte de l’ordinateur (utilisation de la souris, du clavier…), découverte de l’outil bureautique (traitement de texte, tableur…), utilisation d’internet (recherche de logement, d’emploi, dispositifs sociaux…)
• Niveau intermédiaire : utilisation d’applications, démarches administratives, ouverture des droits, appréhension des réseaux sociaux, création de CV et lettre de motivation…
• Apprentissage plus complexe : réalisation de cartes, retouches photos, réalisation de film, montage vidéo…
• Exercices ludiques : (ré)apprendre les mathématiques, le français…
• Parentalité : droits, devoirs, soutien, prévention…

Où ?
Une salle dédiée, ouverte sur le parc du Centre d’Accueil Le Roseau est utilisée pour ces ateliers numériques. De par sa grande taille, elle est l’endroit idoine. La Fondation Orange met à disposition six ordinateurs afin de faciliter les accompagnements. Ainsi chaque personne peut utiliser individuellement lors des ateliers un outil informatique afin de s’y familiariser.

Par Qui ?
Cinq chargés de mission et un bénévole d’Orange Solidarité (une association de la Fondation Orange) sont mobilisés pour animer les différents ateliers. Par ailleurs, quatre membres de l’équipe du Centre d’Accueil sont présents pour coordonner le projet. Également, au sein de l’Association ADDSEA une secrétaire administrative chargée de l’accueil et le Responsable du Système d’Information soutiennent le projet sur l’aspect technique.
C’est dans cette pluridisciplinarité professionnelle et cette complémentarité des ressources personnelles que la Maison Digitale a été développée.

Les Séances
Après plusieurs séances d’expérimentations et d’évaluation des besoins, le rythme de deux séances par semaine tous les quinze jours a été retenu pour ce premier semestre 2019.

Les animateurs, les intervenants opérationnels de l’action sont les cinq chargés de mission et le bénévole d’Orange Solidarité. Ensemble, ils mettent en œuvre le programme d’accompagnement. Ils ont leurs propres modules et ressources dédiés aux différents ateliers.

Ce programme d’accompagnement constitue un parcours numérique à la fin duquel sera délivré une attestation de compétences. C’est une validation qui démontrera les capacités acquises par la personne, qu’elle pourra mettre en valeur au cours de son insertion professionnelle. Elle sera qualifiée dans le domaine numérique et pourra attester de cette qualification.

A partir de cette initiative, les ateliers numériques vont être développés dans d’autres services de l’association ADDSEA. Au vu des besoins constatés, il est logique de pouvoir faire bénéficier ce projet au Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile et au Logements Accompagnés du Secteur AHL.

Il est prévu un programme de cinq séances avant obtention de ce diplôme. Cependant, chaque personne a son propre rythme de progression. C’est pourquoi, ce projet n’a pas de date de fin définie. L’équipe des animateurs et des travailleurs sociaux suivent les besoins des personnes et adaptent leurs pratiques en fonction des difficultés, des interrogations, des progrès de chacune.

Des projets
La Maison Digitale c’est aussi des projets à développer :
• Création d’une page Facebook par et pour les utilisatrices pour participer au débat contre les violences conjugales, la parentalité, la laïcité…
• Développement d’actions avec des réseaux d’entreprises, d’actions autour de la santé…